L'ARVPAT a expliqué mercredi soir 19 avril, aux dirigeants de la STM venus rencontrer les résidents de RDP-PAT, pourquoi le projet de voie réservée sur la rue Notre-Dame va à l'encontre, autant de la sécurité des cyclistes et des piétons que du plan directeur de revitalisation du Vieux-Pointe-aux-Trembles -

L'ARVPAT adresse une mise en garde aux autorités de l'arrondissement RDP-PAT


L'ARVPAT était présente à deux endroits lors de la célébration
montréalaise du JOUR DE LA TERRE: au centre-ville et sur le perron
 de l'église St-Enfant-Jésus
Mise en garde
Montréal, Jour de la Terre, 22 avril 2012

Arrondissement Rivière-des-Prairies – Pointe-aux-Trembles
À l’attention de :
Madame Chantal Rouleau,
Mairesse






Monsieur Daniel LePape, Directeur de l’arrondissement
Me Dany Barbeau, Secrétaire du conseil d’arrondissement
Monsieur Gaétan Bégin ing. Directeur des travaux publics

Objet : Parc Neuville-sur-Vanne- Installation d’un garde-corps et réparation du mur de soutènement
______________________________________________________


Autorités politiques et administratives de notre arrondissement,

Mesdames, Messieurs,

L’Association des riverains du Vieux Pointe-aux-Trembles (ARVPAT) vient de recevoir du cabinet du ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, le remboursement des frais (3,930.41$) autorisés par le MDDEP, qu’elle s’était imposée le 16 novembre 2011, pour la démolition d’une installation illégale et de nettoyage de l’île de la batture de Pointe-aux-Trembles. L’ARVPAT a constaté et dénoncé que des actions destructrices de l’écosystème de l’île avaient été facilitées à plusieurs occasions par la vulnérabilité du parc Neuville-sur-Vanne, utilisé par des vandales comme lieu très accommodant pour leur embarquement.

Cette vulnérabilité est mise en évidence par l’absence d’un garde-corps de 68.58 mètres de long à installer sur le sommet du mur de soutènement du parc, qui mesure 3.73 mètres de hauteur. D’importants travaux de maçonnerie doivent y être effectués pour empêcher la chute d’autres pierres s’ajoutant à celles déjà tombées et dont certaines sont dangereuses avec leurs pointes résultant de leur fracturation. Ce fut le cas le 26 septembre 2011, pour une personne âgée qui s’y blessa très sérieusement et fut secourue par le voisin riverain du parc à l’ouest, qui alerta Urgences-santé. Les ambulanciers prirent plus de temps pour atteindre le parc et secourir la victime, faute selon eux, d’une enseigne ayant permis une géo-localisation rapide.

Déjà face à cette situation, l’ARVPAT avait déposé en juillet 2011 des plaintes au bureau d’arrondissement / Accès- Montréal P.A.T. (11-179693), lesquelles ont été suivies à la fin de l’automne par la pose de trois affiches à caractère préventif sur le danger de chute.

L’ARVPAT a rencontré la mairesse sans confirmation d’engagement le 8 février 2012 et a de nouveau interpellé celle-ci en privé mais sans aucun succès lors d’une consultation publique le 21 mars.

La conseillère de ville Suzanne Décarie nous ayant confirmé de votre part, une fin de non-recevoir de notre argumentaire, l’ARVPAT estime que votre annonce d’une convocation d’une assemblée publique de consultation sur un éventuel plan-directeur d’aménagement des berges à RDP et PAT pour y étudier aussi cette question, s’apparente plutôt à un déni de l’urgence d’agir que nous vous demandons depuis 2011.

À nouveau l’Association des riverains du Vieux Pointe-aux-Trembles s’adresse fermement aux autorités de l’arrondissement pour rendre le parc Neuville-sur-Vanne aussi sécuritaire que les autres parcs privés et publics riverains du fleuve dans le Vieux Pointe-aux-Trembles, ce par l’installation d’un garde-corps et la réfection de la maçonnerie du mur de soutènement. Vos trois affiches de prévention de chute sont nettement en-deçà d’une sécurité minimale à assurer aux nombreux patients psychiatrisés en cure libre voisins du parc, et dont la condition médicamentée peut brouiller la vue. Ces enseignes n’empêcheront non plus les vandales de l’ile de la batture de se prévaloir à nouveau de ce type tout à fait répréhensible d’accessibilité à la rive pour commettre leurs méfaits dans cette réserve écologique fluviale, laquelle doit désormais être protégée intégralement par vos services de sécurité publique et incendie. Et que dites-vous de cette centaine de jeunes déficients intellectuels qui fréquenteront dès septembre l’école en face de ce parc, dont l’horizon charmeur pourrait piéger les plus faibles d’entre eux, parce que vous n’avez pas de principe… de précaution du moins ?

Espérant obtenir de votre part un engagement formel à régler définitivement cette situation pour notre bien commun à tous, nous vous prions d’accepter l’assurance de notre détermination à vous inciter à y souscrire.
Le président PAUL DALCOURT et le vice-président délégué
au Comité ZIP Jacques-Cartier, DANIEL RAYMOND, à la veille
de leur départ pour la célébration du JOUR de la TERRE.
Absents de la photo mais également présents à la célébration,
la vice-présidente GINETTE LÉVESQUE et son conjoint
André Brosseau.

Le président du conseil d’administration

Paul Dalcourt

c.c. Mme S. Décarie- Administrateurs et secrétaire-trésorier

L'Association des riverains du Vieux Pointe-aux-Trembles (ARVPAT) regroupe trente-six propriétaires de résidences situées en rive du St-Laurent (73%), entre la 1ère avenue et le boulevard du Tricentenaire (1.9km), dans la 2e plus vieille paroisse de l'île de Montréal (1674). La valeur foncière cumulative des propriétés de nos membres dépasse 35 millions $ et les contributions fiscales municipales et scolaires vont totaliser en 2012, plus de 425,000$. Initiée en octobre 2008, l'ARVPAT a été reconnue le 30 janvier 2009 par le Registraire des entreprises du Québec comme personne morale à but non lucratif