L'ARVPAT a expliqué mercredi soir 19 avril, aux dirigeants de la STM venus rencontrer les résidents de RDP-PAT, pourquoi le projet de voie réservée sur la rue Notre-Dame va à l'encontre, autant de la sécurité des cyclistes et des piétons que du plan directeur de revitalisation du Vieux-Pointe-aux-Trembles -

21 mai 2012: la péniche itinérante prend feu.


La péniche réapparait durant la 3e semaine demai 2012 !
 Au début de l'été 2011, les riverains ont vu  s'ajouter aux nuisances constatées  sur le fleuve et sur l'ile de la batture, un ponton surmonté d'une habitation qui s'accrocha après un arbre de l'île. Les allers-retours  quotidiens de l'occupant dans son embarcation entre la rive et sa péniche, de même que son insistance auprès de riverains pour l'accommoder ( hébergement de l'embarcation et passage pour se rendre à l'arrêt d'autobus) suscitèrent de plus en plus de réactions négatives. S'ajoutèrent alors  nos  plaintes auprès des trois niveaux administratifs gouvernementaux. Constat: aucune disposition règlementaire ne pouvait interdire au propriétaire de cette  péniche  d'occuper cet espace fluvial dans la mesure où il ne constituait pas un obstacle à la circulation des bateaux de plaisance et respectait les normes environnementales d'hygiène et salubritéÀ l'automne, la péniche quitta péniblement (pas de moteurs)l'emplacement pour se réfugier ailleurs durant l'hiver. On croyait cette histoire terminée. Mais non, la péniche,  motorisée désormais, apparaît  à l'île de la batture au début de la 3e semaine de mai. Ayoye !!!
 

Le lundi 21 mai - Jour férié en l'honneur des Patriotes

Vers 9h, je reçois un appel me signalant une légère fumée s'échappant de la péniche ancrée/attachée près de l'ile de la batture - J'appelle 9-1-1 et on me transfère à la Garde côtière, qui prend acte et communique avec les pompiers - Ceux-ci arrivent à grand renfort sur terre (6 à 8 camions -bonne quinzaine de pompiers qui ne seront finalemnt que des spectateurs)  le long du parc de Neuville-sur-Vanne mais ne disposant d'aucun véhicule nautique d'extinction sur fleuve: pourtant le feu est là, les flammes et boucane noire intense s'échappent de la péniche - deux embarcations motorisées du service de sécurité  incendie vont apparaitre vers 10h; elles ne sont pas équipées pour "éteindre" mais pour constater et effectuer du sauvetage- on éloigne des curieux  du lieu d'incendie, dont on entendra coup sur coup 6 explosions par la suite - on laisse la péniche brûler - Puis, succèdent des opérations pour la ramener près de la rive - Vers 14h, Urgences Marine prend charge de la carcasse flottante et la ramène à ses installations de  Montréal-Est. Voilà ! - Maurice H.Vanier, blogmestre et sec.-trés. ARVPAT

En complément...

On trouvera ci-dessous les  photos de Daniel RAYMOND, v.-p. à l'ARVPAT  et mes commentaires. On peut lire également un article de Sarah Bélisle sur le sujet et paru dans le Journal de Montréal le 23 mai.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------

L'embarcation de SAUVETAGE des pompiers de Montréal
indique aux plaisanciers de s'éloigner...



...car l'incendie prend de l'ampleur !


Après 6 explosions, il ne reste plus grand chose !


Durant ce temps, au parc de Neuville-sur-Vanne...
 











À défaut de pouvoir intervenir sur eau, tous ces camions
demeurent en ligne panoramique le long
du parc !

Une bonne quinzaine de pompiers doivent donc se rendre
utiles à faire quelque chose. Pourquoi pas sécuriser le
parc avec des bandes jaunes ?

  

ou faire  de la reconnaissance avec leurs véhicules pour
mieux voir les opérations de leurs collègues sur eau !

                                                            
 
Tiens ! Deux autres camions mais
à la marina !

Examinons de plus près le bateau de sauvetage
des pompiers



Et celui de la
garde-cotière !


Dernier coup d'oeil à la péniche qui se consume !


 
Puis, Urgences Marine prend charge de  la
carcasse flottante- Dernier voyage: nous sommes désolés!
(Vraiment ?)