L'ARVPAT a expliqué mercredi soir 19 avril, aux dirigeants de la STM venus rencontrer les résidents de RDP-PAT, pourquoi le projet de voie réservée sur la rue Notre-Dame va à l'encontre, autant de la sécurité des cyclistes et des piétons que du plan directeur de revitalisation du Vieux-Pointe-aux-Trembles -

Le Plan bleu vert de la mairesse Rouleau contient des mesures socialement inacceptables pour les riverains affectés - le cas des résidants de 8e, 9e et Ste-anne | AUJOURD'HUI: 9e et STE-ANNE

Le jeudi 2 mai 2013, au parc de Neuville- sur- Vanne, la mairesse de notre arrondissement, accompagnée du maire de Québec, a fait l’annonce du Plan bleu vert RDP-PAT, déposé par la suite à l'assemblée du conseil d’arrondissement le mardi 7 mai suivant. Ce plan est accompagné de 27 mesures, parmi lesquelles se trouvent des aménagements de bouts de rue en espaces publics à géométrie variable mais qui ont tous en commun de constituer un potentiel de nuisances autant pour la qualité de vie des riverains que pour la protection de l'écosystème de la berge. Le journal Le Devoir a intégré notre position dans la parution de son blogue urbain le 7 juin.

Rappelons que la mesure 10 annonce le développement de "vitrines sur le fleuve" en dégageant les bouts des rues Ste-Anne et de la 9e /ou 8e avenue. Questionnant les fonctionnaires surpris à prendre des mesures sur les lieux, on apprend que le développement d'une vitrine, c'est minimalement l'aménagement du bout de la rue en mi-espace public permettant l'installation d'un banc, d'un panier à rebuts et d'une lunette télescopique payante  -  Aujourd'hui, examinons  l'impact de ce projet sur les réalités de chacun des bouts de rue  de la  9e avenue et de Ste-Anne (les photos sont une courtoisie de Maude Bernaquez et de Christian Paré)

Le bout  de la 9e avenue: pourquoi vouloir perturber cette percée visuelle et la berge au-bas?

La belle perçée visuelle au bout de la 9e avenue- angle St-Joseph

Approchons plus près - la rue
est moins étroite que la 8e
avenue...

                             
 
À  droite, une magnifique propriété riveraine - Au bout de la rue,
un espace naturel entre l'aire alsphaltée et la barrière... 
                                                    
...qui permet déjà l'observation.




                                                   




Au-delà de la barrière, un espace végétalisé et le mur de
soutènement
                                                                         Ce bout de la 9e avenue n'a pas à être perturbé, d'autant plus qu'il voisine un parc riverain et bientôt une place publique, qui ne sont pas mentionnés dans le plan comme pouvant faciliter l'accès à la rive et à l'eau. Rappelons que l'eau à ces endroits est constamment plus propre que celle de la plage annoncée et que les pêcheurs ont déjà un quai spécialement aménagé pour eux en 2001 au coût de 250,000$.

Le bout de la rue Ste-Anne: là, il y a de l'ouvrage  à faire...

La rue Ste-Anne, vue de l' angle Notre-Dame

Le bout de la rue, vu de l' angle St-Joseph
















On se rapproche, du côté droit...

...et voici le bout de la rue..dans toute son opacité !




















Végétation abondante en haut comme au bas
du mur de soutènement.....











et qui ne permet pas
une percée visuelle...

  




 
mais sert aussi  à camoufler ...
...le pataclan hétéroclite  des voisins Chaloupiers
                 





















Prochainement:  d'autres bouts de rue ciblés à P.A.T......

_______________________________________________________