L'ARVPAT a expliqué mercredi soir 19 avril, aux dirigeants de la STM venus rencontrer les résidents de RDP-PAT, pourquoi le projet de voie réservée sur la rue Notre-Dame va à l'encontre, autant de la sécurité des cyclistes et des piétons que du plan directeur de revitalisation du Vieux-Pointe-aux-Trembles -

LA COMPLAINTE DU PHOQUE À POINTEAUX !

AVENIR DE L'EST- 10/12/14
par SAMANTHA VELANDIA
"Le 6 décembre, un phoque capuchon juvénile a été aperçu sur les berges du fleuve Saint-Laurent, dans le quartier de Pointe-aux-Trembles.
Le phoque a été photographié par un riverain.
«J’étais chez nous lorsque je me suis aperçu qu’il y avait un phoque qui se reposait sur les glaces qui commencent à se former sur le fleuve», explique Daniel Raymond, citoyen du quartier et bénévole pour le Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins (GREMM).

Un aventurier
Selon M. Raymond, il est rare d’apercevoir des phoques aussi près des résidences.
«À Montréal, il y a des phoques à l’occasion. Nous en avons déjà vus, mais surtout l’été, dit-il. Celui que j’ai vu samedi dernier était un jeune phoque qui était parti à l’aventure, il était seul. On peut le comparer à un adolescent fugueur.»
M. Raymond, qui est bénévole pour le GREMM depuis trois ans, indique que d’autres phoques ont été aperçus à d’autres endroits de Montréal dans les dernières années.
«Voilà deux ans, nous avions aperçu un phoque au Vieux-Port de Montréal, raconte-t-il. On m’a aussi raconté qu’il y a près d’un mois, il y en avait aussi un qui se reposait près du pont Le Gardeur entre Montréal et Repentigny.»
Il indique que si le phoque est à nouveau aperçu près des résidences ou à des endroits accessibles aux citoyens, une affiche sera installée afin de sensibiliser les résidents aux dangers associés à être en contact avec ces animaux sauvages.
«Il faut faire attention. Ce n’est pas le genre d’animal qu’on peut approcher facilement. Pour l’instant il n’a pas été revu, mais si cela arrive encore une fois, nous allons intervenir pour le protéger et protéger les citoyens», avise M. Raymond."
_____________________________________
Quoi faire si l’on aperçoit un phoque
-
Tout d’abord, il faut savoir qu’il est illégal d’importuner un phoque.
-Il est important de rester à plus de 50 mètres (150 pieds) de l’animal.
-Ne pas faire de bruit ou des mouvements brusques.
-Garder les chiens en laisse
-Éviter de toucher, nourrir, arroser ou déplacer le phoque.
Les phoques se déplacent plus vite qu’on pense, ils peuvent mordre et transmettre des maladies. Si un citoyen aperçoit un mammifère marin près des endroits résidentiels, il est recommandé de le signaler au 1 877 722-5346.

AUTRES PHOTOGRAPHIES PRISES PAR DANIEL RAYMOND

NOTRE PHOQUE EN PLEINE PÉRIODE DE DÉTENTE...
UN REGARD VERS LE FLEUVE, AVANT DE REPRENDRE SA ROUTE...
_________________________________________