L'ARVPAT a expliqué mercredi soir 19 avril, aux dirigeants de la STM venus rencontrer les résidents de RDP-PAT, pourquoi le projet de voie réservée sur la rue Notre-Dame va à l'encontre, autant de la sécurité des cyclistes et des piétons que du plan directeur de revitalisation du Vieux-Pointe-aux-Trembles -

Après la fausse bonne idée du marché public, en voici une qui pourrait s’avérer une vraie mauvaise : l’implantation d’un centre de compostage

EXTRAIT DU COURRIEL DU VENDREDI DE L'ARVPAT-20 février 2015 -

J’ai exposé dans les "Courriel du vendredi"/ section à gauche  deux  camouflages  (avec impact financier négatif pour nous contribuables), de  nos autorités municipales de l’arrondissement et de la ville-centre,  jumelés  à   l’affaire du chèque boomerang de Suncor au « Marché public du Village », une fausse bonne idée. Voici maintenant une vraie mauvaise idée en préparation. Celle du projet d’implantation du  centre de compostage qui devait s’effectuer dans l’arrondissement Villeray-St.-Michel-Parc-Extension.    Ses citoyens l’ont refusé,  catégoriquement et efficacement. Nos autorités municipales l’ont alors détourné, devinez où…, dans l’Est extrême.  Pire. Pas à Montréal-Est, [angle Broadway et A-40/nord] ce qui aurait été « normal » puisque s’y effectuera là, dès 2016-2017, la construction de deux (2)  des cinq (5) centres fermés  de traitement des  vidanges organiques de l’agglomération. On  prévoit les transformer en biométhane  et compost d’ici 2020, sur le territoire même de l’île, et non plus les enfouir à l’extérieur, tel  que cela se passe depuis des lustres. « À terme, le centre de compostage traiterait annuellement 25 000 tonnes de digestat provenant de l’usine de biométhanisation de MontréalEst (18 000 tonnes) située à moins de 2 km de distance, et de celle de LaSalle (7 000 tonnes). Il recevrait aussi 18 725 tonnes de résidus verts par année, dont 4 000 tonnes seraient traitées sur place et le reste transbordé à l’extérieur de l’île » (page 13,Rapport de consultation publique,2 février 2015)

Donc, ce sera à  Pointe-aux-Trembles [angle St-J.-Baptiste E et A-40/nord]. La haute cheminée (22.5 mètres) d’un bâtiment industriel, exploité par le secteur privé, risquera d’échapper accidentellement des odeurs nauséabondes, pouvant s’infiltrer notamment dans les aliments de l’une des entreprises immédiatement voisines, spécialisée dans  l’entreposage- distribution. J’ai vu son PDG, un descendant des célèbres commerçants  Beaudry d’ici, en pleurer de rage lorsqu’il témoignait devant les deux commissaires-enquêteuses , surprises par l’opposition, unanime,  des environnementalistes locaux et des gens d’affaires.   

Au total, (P.A.T. & M.-E.), cela  représente une concentration de 60 % des infrastructures destinées à desservir les matières résiduelles de l’ensemble du territoire, alors que l’Est ne représente que 6 % de la population totale de l’île. Des 69 entreprises privées de gestion des matières résiduelles, 16 sont situées dans l’Est de Montréal, ce qui représente 23 %. Tendance lourde qui s’ajoute  au présent des industries pétrochimiques, plasturgiques et métallurgiques qui subsistent,  et au passé des autres qui ont disparu de notre paysage, mais avec un legs contaminé en-dessous.

Je ne répèterai pas ici ce que  j’ai déjà rédigé et présenté aux commissaires de l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) à 2 séances publiques, en  mon nom personnel en 2011, et récemment en novembre 2014 avec 11 autres intervenants, à titre de président d’Initiatives citoyennes en sécurité civile de l’Est de Montréal (ICSC-EM). Je vous réfère ci-dessous, aux deux (2) rapports de l’OCPM, qui contiennent mes mémoires, en citent des extraits et retiennent quelques-uns de mes commentaires dans leurs analyses et recommandations.

En ce qui concerne  les reportages sur les recommandations de l’OCPM à l’administration Coderre-Ménard-Rouleau sur le projet du centre de compostage à P.A.T., je vous réfère à deux articles publiés cette semaine, l’un dans  La Presse, l'autre, dans L'Informateur

À CONSULTER:
RAPPORT OCPM-2012 –Cf.  http://ocpm.qc.ca/sites/ocpm.qc.ca/files/rapports/rapport-tmo.pdf
____________________________________