L'ARVPAT a expliqué mercredi soir 19 avril, aux dirigeants de la STM venus rencontrer les résidents de RDP-PAT, pourquoi le projet de voie réservée sur la rue Notre-Dame va à l'encontre, autant de la sécurité des cyclistes et des piétons que du plan directeur de revitalisation du Vieux-Pointe-aux-Trembles -

BRAVO à notre voisin et vice-président à l'ARVPAT, le juriste ALAIN ROY !

[courriel du vendredi du 12 juin- extrait]

Hommage à « notre » MAÎTRE Alain Roy !
Conforme au  scoop publié  dans le courriel de vendredi dernier, notre voisin et v.-p. de l’ARVPAT, Alain Roy,notaire, docteur en droit et professeur titulaire à l’Université de Montréal***,  a remis officiellement  à la ministre de la Justice du Québec en compagnie de membres-juristes du comité consultatif sur la réforme du droit québécois de la famille  dont l’ancien ministre péquiste  l’avait désigné président (bénévole) en 2013, son rapport  de 600 pages avec  1300 notes explicatives et contenant 82 recommandations.

Il sera très difficile au gouvernement libéral  de tabletter son  rapport parce que tous les milieux de gauche comme de droite, populaires comme élitiques, l’ont accueilli avec enthousiasme. Je vous réfère aux commentaires de la chroniqueuse Lise Ravary dans Le Journal de Montréal

Pour une rare fois dans l’opinion publique saisie d’ un ouvrage si pointu, Me Alain Roy  fait mentir l’adage que « nul n’est prophète en son  pays ». Savez-vous pourquoi ? On le félicite de toutes parts, parce qu’avec  son  « jus de cerveau », très concentré, il a su maîtriser les essences mêmes de concepts juridiques  extrêmement complexes et les appliquer audacieusement  à la québécoise, c’est-à-dire où les valeurs de cœur ne sont pas mises   en pièces détachées par des valeurs de tête. Ça, il l’a acquis, outre son génie propre,  tant de son environnement familial  que de l’osmose vécue  avec les enjeux de  son voisinage. Examinons particulièrement  cet aspect.

Avec Alain, on n’a pas affaire à un snob intello bourgeois. Déjà en 1988, il s’implique dans un débat public sur l’avenir de la rue Notre-Dame avec la transformation d’une maison historique angle 9e avenue en centre d’hébergement d’ex-détenus. Puis après, il coinitie le parcours historique de PAT et    milite pour l’établissement d’un centre culturel dans l’aile ouest du Centre Roussin, dont il deviendra en 1996 l’ un des administrateurs. Plus tard, même comme professeur engagé activement à l’UdeM,  il présidera le conseil d’administration du CLSC de PAT et y fera exécuter des transformations dignes d’un mini hôpital de première ligne qui nous vaudront la jalousie de fonctionnaires  d’ailleurs qui tenteront sans succès de déménager  nos ressources.  Malheureusement, la  réforme Couillard va nous fusionner avec le CSSS de la Pointe-de l’île, qui vient maintenant avec la réforme Barrette de s’amalgamer en CIUSS de l’Est de l’île.

La résidence patrimoniale Victorien-Roy
le premier d'une lignée de notaires à
Pointe-aux-Trembles et dont il fut
le secrétaire-trésorier
 
Le maire Macciocia du nouvel arrondissement RDP-PAT ira  le chercher pour compléter le comité de revitalisation du Vieux-PAT,  après que   Suncor l’ait  recruté à son comité de liaison avec la communauté.  En 2009-2010, il va cofonder l’ARVPAT après avoir obtenu avec d’autres voisins, un moratoire sur l’établissement de nouvelles ressources intermédiaires en santé mentale dans le surdosé Vieux P.A.T. qui en a ras le pompon.  En  même temps, il enseigne, recherche, fouille, écrit, publie et en  parle au monde et avec le monde. Il aménage son couple et sa  famille avec les mêmes énergies et habiletés qu’il consacre à la rénovation  et l’entretien constant de leur superbe résidence patrimoniale - victorienne  qui nous fait honneur.

Comme la sienne, existent  parmi notre quarantaine de voisins-membres  d’autres belles histoires à succès,  les publiques comme les intimes.  Elles n’ont pas toutes sa  notoriété, et beaucoup  ne sont connues que de votre secrétaire-trésorier,  abbé et ex-maire.  Ensemble tricotées serrées dans notre  courtepointe de voisinage, elles ajoutent à notre  bienheureuse spécificité de marins urbains et  vieux-Pointeliers- tricentenaires,  amants   d’un long fleuve  qui, comme nous, n’est pas toujours tranquille…
_________________

*** Alain Roy  est aussi  le récipiendaire du prix d'excellence professorale André-Morel 2010 décerné par l'Association des étudiants et étudiantes de la Faculté de droit de l'Université de Montréal. Il s'est également mérité la Médaille d'honneur de la Chambre des notaires du Québec en 2012.