À VOTRE AGENDA - La convocation de l'assemblée générale annuelle des membres de notre association aura lieu le lundi 10 septembre à la salle Louise Côté du centre communautaire Roussin à 18h.

L'OPTION DU NON le dimanche 2 octobre - POURQUOI ? - 3e partie

Rappel - Dans le cadre de notre campagne pour L'OPTION DU NON qui a débuté dimanche 25 septembre (partie 1),notre chronique précédente a fait état d'un envoi postal aux électeurs concernés des zones 218 et 219 ciblées par le référendum de secteur et publié le message des coprésidents Paul Dalcourt et Yvon Charest (partie 2). Cette troisième partie revient sur le coeur du message qui était ainsi exposé:











Effectivement, depuis la première manifestation d'opposition en mai au legs-scène-belvédère projeté en-rive, le cabinet politique de la mairesse  a concocté d'abord une menace auprès de ses voisins immédiats résidant dans la coopérative des personnes âgées: l'implantation de la scène sur le terrain même de la Maison du citoyen, en retrait de la rive,  et à proche proximité de la coopérative, une façon de faire qui de toute façon, n'a à recevoir aucune autorisation des électeurs (emplacement conforme).
Voici ce que les propagandistes du OUI  distribuent
dans leur porte-à-porte: "un seul enjeu: OÙ SERA
ÉRIGÉ LE BELVÉDÈRE" - à noter l'usage restrictif et
trompeur du seul  mot "belvédère" ...

Depuis la deuxième manifestation d'opposition le 19 juillet, la menace s'est alors transformée en plan B d'exception-consolation  pour la mairie, qui favorise quand même, son projet non-conforme parce qu'en porte-à-faux sur la berge. Mais pour nous du NON,quant à être pognés avec  un projet qui nous sera  imposé, forçons sa bonification et diminuons l'impactage de ses inconvénients, notamment  par sa conversion en amphithéâtre, tourné vers le fleuve, à distance de la coopérative,  tel que l'exprime notre slogan "le son vers les poissons, pas sur les balcons".  Mais affirmons tout de suite que c'est une option du "moins pire" que l'autre. Notre  mairesse, têtue et dépensière, nous forçant la main et nos poche$,  éduquons dimanche le 2 octobre, cette reine-maire avec ce genre de NON !


À PARAÎTRE BIENTÔT- la partie 3 du "POURQUOI VOTER NON ?"

Aucun commentaire: